Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 ABI, Agence immobilière POITIERS 86000

Détecteurs de fumée obligatoires en 2015 : les conseils de CENTURY21 ABI

Publiée le 20/05/2014

Qui ?

Cette obligation incombe à l’occupant du logement (appartement ou maison) qu’il soit propriétaire ou locataire.

Un locataire ne pourra donc pas exiger de son propriétaire un remboursement de l’installation. Toutefois, les propriétaires bailleurs de locations meublées, locations saisonnières, foyers et logements de fonction devront s’acquitter de la pause et de l’entretien de l’alarme anti-incendie.

Celui qui installe le détecteur se charge de vérifier la bonne mise sous tension du détecteur par l’apparition d’un témoin lumineux.

L’occupant doit assurer l’entretien, et veiller au bon fonctionnement en rechargeant ou en remplaçant le système d’alimentation dès que celui-ci faiblit.

 

Quoi ?

Une chose est sûre : le détecteur de fumée ou Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF) à installer doit être certifié selon la norme européenne EN 14604, et éventuellement NF : une double certification à la fois Européenne et Française, gage de qualité et de fiabilité.

Les appareils low-costs sont à éviter. Revenant, certes, à une petite poignée d’€uros, ils présentent davantage de risque de dysfonctionnement. Il est préférable de choisir un détecteur dont le prix est situé dans une fourchette entre 12 et 30 € environ. Les appareils pourvus de pile au Lithium sont programmés pour une durée de vie de 5ans.

 

Les fonctionnalités que doivent obligatoirement avoir les détecteurs sont celles-ci :

-       Etre équipé d’un indicateur de mise sous tension ou d’un bouton de test permettant de s’assurer du bon fonctionnement de l’appareil,

-       Emettre d’un signal d’alarme d’un niveau sonore de 85dB (A) à 3 mètres, au minimum,

-       Etre pourvu d’un signal sonore (différent de la sonnerie d’alarme) ou d’un signal visuel (voyant lumineux) indiquant le défaut ou la perte de capacité d’alimentation (pile, batterie, secteur),

-       Indiquer le nom du fabricant, norme de référence, date de fabrication, numéro de lot, instructions d’installation, d’emploi, d’entretien et de vérification …

 

Où ?

Le texte nous informe qu’un détecteur de fumée doit être installé dans les parties privatives des bâtiments d’habitation (résidence principale ou résidence secondaire). En ce qui concerne les copropriétés, il est interdit de procéder à l’installation d’un détecteur dans les parties communes des immeubles.

Pour une utilisation optimale de son détecteur, certains emplacements sont à privilégier pour l’installer :

-       Il est indiqué de fixer le détecteur sur le point le plus haut de l’habitation, à distance des autres parois : idéalement au centre du plafond, et il très recommandé de choisir un couloir ou dégagement desservant les chambres,

-       Il est mal venu de le fixer dans une pièce d’eau, ou une cuisine à cause des vapeurs et fumée de cuisson qui pourraient entrainer un déclenchement des sonneries,

-       Il est conseillé de s’équiper d’un détecteur par étage (y compris le sous-sol).

 

Quand ?

A compter du 8 mars 2015, la loi Morange n°2010-238 adoptée le 9 mars 2010 par l’assemblée nationale et le Sénat, et visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée dans tous les lieux d’habitation, entrera en vigueur.

 

Comment ?

Il vous suffit d’acheter un détecteur qui comprend toutes les caractéristiques obligatoires, dans n’importe quel magasin de bricolage, et l’installer selon les recommandations d’usage.

Il est recommandé de prévenir votre assureur, qui s’occupe de votre assurance habitation, qui pourrait refuser de prendre en charge les logements non équipés, ou même prévoir des exclusions de garanties en cas d’incendie, dès l’entrée en vigueur de la loi.

 

Pourquoi ?

Chaque année en France, 250 000 incendies causent la mort de 800 personnes et 10 000 blessés.

C’est l’intoxication à la fumée qui provoque 80% des décès et 2 tiers des victimes succombent asphyxiés pendant leur sommeil.

 

L’objectif est de diviser par deux le nombre de décès dû aux incendies domestiques, qui, rappelons-le est la deuxième cause de mortalité des enfants de moins de 5 ans.

Actuellement, en France, seulement 3% de notre parc immobilier est munie d’une installation préventive. C’est infiniment moins que nos voisins européens.   Un détecteur de fumée vous permettra, pour un moindre coût d’investissement, de protéger vos proches et vos biens, en offrant la possibilité d’alerter au plus vite l’occupant de l’habitation en cas de départ d'incendie et ainsi d’évacuer le logement le plus rapidement afin de prévenir les secours, et de maîtriser le feu.

Notre actualité